Accueil
 Cuisine Internationale
Cuisine Végétarienne
 Cuisine Chinoise
 Cuisine Thailandaise
 Cuisine Marocaine
 Cuisine Algerienne
  Recettes aux Herbes
  Recettes Régime
 Canapés
 Cocktails
  Confitures
  Pains
Les vitamines
  Trucs et astuces
 
 
      Les vitamines  


Les vitamines ? on connaît, c'est bon pour la santé ! D'ailleurs, les publicités ne manquent pas de nous le rappeler. Sous forme de cocktails, additionnés à des produits de consommation courante (jus de fruits, lait, boissons végétales, biscuits, bonbons...), sans mention de l'origine (naturelle ou synthétique), et parfois même sans mention du dosage ("riche en vitamine C"), on pourrait croire qu'il n'y a aucun danger à absorber immodéremment des vitamines.
"Tout est poison, rien n'est poison", disait Paracelse, et l'hypervitaminose, comme l'hypovitaminose, ont leurs fâcheuses, voires fatales conséquences.
Le fait qu'une carence en vitamine ne soit pas forcément résolue par un apport de cette vitamine (La carence pouvant en effet être due à un défaut d'absorbtion) vient singulièrement compliquer la question pour qui tenterait de se prescrire lui-même un supplément vitaminique. Encore lui resterait-il à déterminer en quelle quantité, à quelle fréquence, et sur quelle durée ?...
Vitamines synthétiques ou naturelles ? Certaines vitamines ne produisent leurs effets qu'en synergie avec une ou plusieurs autres (p.ex. vitamines C et C2, B6 et B3, vitamines B9, B1 et B6). L'avantage d'une source naturelle est de contenir tous les autres éléments nécessaires à la bonne assimilation d'une certaine vitamine. C'est pourquoi l'on parle par exemple des vitamines "du groupe B" que l'on retrouve dans les levures, ou des vitamines C et synergique C2 que l'on retrouve ensemble dans toutes les sources naturelles de vitamine C. Ce principe ne s'applique pas qu'aux vitamines. Prenons par exemple le sucre blanc. Le fractionnement par l'organisme de l'hydrate de carbone produit des molécules acides, que l'organisme lie à des molécules base afin de les neutraliser. Les minéraux basiques ne se trouvant plus dans le sucre trop raffiné, l'organisme doit les puiser dans ses propres tissus.
Et quelles sont ces réserves de minéraux basiques ? Les os et les dents, d'où le lien entre la consommation de sucre blanc et les caries. Pour éviter ceci, il est préférable de consommer du sucre intégral (à ne pas confondre avec "brut"), qui lui contient encore les minéraux basiques nécessaires à la neutralisation des acides produits par le fractionnement de l'hydrate de carbone.
Ouf, la boucle est bouclée... Pour en revenir aux vitamines, certaines situations réclament un tel apport d'une vitamine qu'il nécessiterait la consommation de plusieurs kg d'un fruit ou d'un légume donné, ce qui n'est évidemment pas possible. De plus, les vitamines synthétiques sont d'un moindre coût comparé à leur équivalent naturel.
Comparez donc le prix des comprimés de vitamine C d'origine naturelle avec le prix de la même molécule synthétisée !. C'est pourquoi il apparaît qu'un mode de vie adéquat, particulièrement une alimentation adéquate, soit le meilleur moyen de préserver -entre autres- l'équilibre vitaminique du corps.
Ce dossier n'a donc pas pour vocation d'aider les apprentis-sorcier, mais de tenter d'apporter une vue d'ensemble du sujet. Sources Les informations qui suivent sont un recueil d'informations reçues de droguistes, trouvées sur le web, dans des journaux et périodiques, le dictionnaire, ainsi que dans l'excellent livre du Dr Valnet "traitement des maladies par les légumes, les fruits et les cérérales" 9ème édition chez Maloine, dont je recommande la lecture à qui souhaite approfondir le sujet.





 
                      © 2002-2004 TopRecettes.com. Tous droits réservés.